Le cloud, pas n’importe où

Le cloud, pas n’importe où
4 août 2020 Commentaires fermés sur Le cloud, pas n’importe où Informations numericatous

Le cloud se développe de plus en plus. Les grandes entreprises notamment mettent en place ce système pour simplifier leur utilisation du numérique. Le cloud, c’est simple et pratique. Les données et applications sont gérées ailleurs, dans un nuage et plus besoin de tout gérer en interne ou sur les postes clients.

Données

Le cloud sert pour héberger des données récoltées et traitées par l’entreprise, sans besoin de gérer elle-même les serveurs, le stockage, etc… Et les données valent de l’or, on le sait. De plus, puisqu’elles sont dans le cloud, on y accède d’où l’on veut, n’importe quand, n’importe où, c’est pratique.

Applications

Les applications se déplacent également dans les nuages. Plus besoin de gérer cela en interne, tout est accessible depuis les postes des différents collaborateurs. Pratique pour travailler à plusieurs, collaborer sans pour autant être tous dans la même pièce. Et on a toujours la dernière version sans s’occuper des licences et des mises à jour.

Solutions et Acteurs

On voit que le cloud simplifie grandement les usages numériques, la collaboration et la gestion du système informatique.
De plus, les outils disponibles en ligne sont complets et répondent à de nombreux besoins. Citons Nextcloud, extrêmement complet et adaptable (Voir Cloudeezy), Collabora Office, Dolibarr pour la gestion (Open-DSI), Jitsi pour les communications (Free-Solutions.ch), TeachReo pour les classes en lignes.
Comme vous le voyez, on a tout le nécessaire pour les principaux usages. Sans parler des mails (Mailo, BlueMind), de l’hébergement (Scaleway, Ikoula, OVH) ou encore des réseaux sociaux avec Whaller.
En France, on dispose de tout le nécessaire pour gérer le cloud de nos entreprises, TPE, PME, ETI.

Données personnelles

Si l’on veut respecter la loi et le fameux RGPD, les entreprises doivent protéger les données personnelles et éviter d’utiliser des sociétés US notamment, même si leurs serveurs sont basés en France.
Et maintenant que le Privacy Shield est annulé, c’est une obligation. Il va être interdit de faire transiter des données vers les USA.
Malheureusement, beaucoup d’entreprises sont plus ou moins hors la loi. Et le gouvernement, qui malgré des discours en faveur de notre souveraineté numérique, n’a eu de cesse de faire l’inverse (le Health Data Hub à Microsoft, la BPI à AWS et l’éducation à Blackboard).
Il est temps d’agir et d’opter pour des solutions françaises. Cela est bon pour notre économie et permettra des embauches dans nos territoires. De plus, le grand public se soucie de plus en plus du respect des données personnelles, alors agissons en ce sens.
La France a du savoir faire et des acteurs compétents, il est temps de les mettre en valeur et de leur permettre de se développer. Il y a tant à faire.


Tags