Des pistes pour la relance numérique

Les temps sont difficiles, dans de nombreux domaines. La situation économique n’est clairement pas bonne. Il faut donc se préparer et réfléchir à l’avenir. Le numérique peut être un vrai atout pour notre relance économique. Il y a divers axes sur lesquels il faut se mobiliser, des problèmes à régler que cette relance pourrait permettre de corriger.

L’atout de l’open source

Premier axe qui pourrait jouer un vrai rôle moteur, l’usage de l’open source. Au lieu d’utiliser les outils des GAFAM dans tous les domaines, et notamment dans nos administrations ou dans l’éducation, nous pourrions mettre en place des alternatives éthiques et open source. Oui, il existe des outils respectueux, performants et développés notamment par des acteurs locaux, dans nos territoires. on peut citer Mailo qui fait un très beau travail avec ses services autour des mails mais pas seulement, Watcha pour ses outils collaboratifs, TeachReo pour sa plateforme de classe virtuelle très complète, Open-DSI pour ses outils de gestion pour entreprise. Le réseau social éthique et Français SmartRezo est un acteur local qui a sa carte à jouer également. Sans oublier tous les formidables outils mis en place par Framasoft qui fait un travail remarquable. Et d’autres bien sûr, nous avons des acteurs performants en France, misons sur eux plutôt que sur les GAFAM. Et la France n’est pas leader de l’open source en Europe pour rien. Il serait temps de miser sur ce secteur. Cela permettrait, d’une part, d’agir pour notre souveraineté numérique tout en faisant travailler nos acteurs locaux. Investissements, R&D et donc embauches également. Il y a des choses à faire !

Eduquer, former

La lutte contre la fracture numérique est un autre domaine où nous devons nous mobiliser. En effet, nous ne pouvons laisser des millions de concitoyens à l’écart du numérique, surtout que cela est devenu plus que nécessaire dans nos vies de tous les jours (administration, santé, emploi, etc). Il faut donc créer des lieux d’éducation et de formation, embaucher du personnel qualifié pour cela, et utiliser des outils développés par nos acteurs locaux, comme toujours. C’est important et il faut de vrais moyens si l’on veut être efficace et vraiment utile. Les collectivités ont un rôle à jouer ici. Le déploiement des médiateurs numérique par le gouvernement est un pas dans le bon sens, qu’il faut améliorer et amplifier. Numericatous a, sans doute, un rôle à jouer dans ce domaine. Car oui, il faut éduquer, former mais pas aux outils des GAFAM uniquement, comme c’est majoritairement le cas aujourd’hui, avec la « complicité » de l’État et de nos administrations, ce qui est un non-sens économique de mon point de vue. Il faut développer l’usage des outils et services respectueux de nos données et favorisant notre souveraineté numérique.

Le ré-emploi

Un autre domaine qui pourrait aider à la croissance, tout en créant des emplois dans nos territoires et en luttant contre les déchets électronique en plus, c’est le secteur du ré-emploi. De très, trop nombreux ordinateurs, tablettes et smartphones sont jetés alors qu’ils pourraient encore être utilisé. C’est une catastrophe pour la planète et un vrai gâchis des ressources. Il faudrait mettre en place un système de collecte pour tout ce matériel, dans nos territoires, afin que l’on puisse, lorsque c’est possible évidemment, remettre en état ces appareils afin que l’on puisse prolonger leur durée de vie. Cela ferait des emplois locaux et ce matériel pourrait notamment être revendu à bas prix pour les personnes les plus en difficultés afin de les aider à s’équiper. Bien sûr, en utilisant des systèmes et logiciels libres. Le projet Emmabuntüs est un formidable acteur dans ce domaine, un exemple à suivre et à déployer.

En conclusion

La France a un vrai potentiel dans le domaine du numérique, et de l’open source notamment. Le temps est venu d’agir, de se mobiliser, de s’unir afin de mettre en place les outils de notre relance. Nous en avons les moyens, il manque pour le moment une vraie volonté, forte et courageuse, afin de mettre tout cela en place pour relancer notre économie et créer des emplois dans nos territoires. Les collectivités, l’État, nos TPE et PME ont un rôle à jouer dans cela, chacun peut être un acteur de ce changement ! Mobilisons-nous !


Newsletter

Catégories d’articles

Catégories de produits

Panier